La Vallée du Rhône, un vignoble bicéphale

La Vallée du Rhône ! Ni plus ni moins que ma région viticole préférée. D’une part parce qu’elle offre des paysages magnifiques, mais également car elle propose une impressionnante diversité de vins. A tel point qu’il est impossible de parler d’UN vignoble tellement ses deux personnalités sont affirmées ! Allez, je vous explique tout ça !

Un rosé pétillant sur fond de vignoble rhodanien, le Ventoux est au fond
Un rosé pétillant sur fond de vignoble rhodanien, le Ventoux est au fond

Portrait du vignoble rhodanien

La Vallée du Rhône réunit 28 appellations qui produisent 3 millions d’hectolitres, majoritairement en rouge (80%). En comparaison, la Bourgogne compte 84 appellations pour 1,4 millions d’hL. 

Il s’agit du second vignoble le plus étendu de France, juste après le Bordelais. Sa particularité est de longer le Rhône, il est donc particulièrement étiré du Nord vers le Sud… A tel point qu’on peut opposer la partie Nord (Rhône Septentrionale, de Vienne à Valence) à la partie Sud (Rhône Méridionale, autour d’Avignon). En effet, le vignoble septentrional présente des coteaux abrupts asséchés par le mistral, là où côté méridional on a des reliefs plus plats et bien ensoleillés. Du coup, quand on parle de la Vallée du Rhône, on a en réalité des vins aux profils aromatiques très différents selon leur provenance. Retenez que plus vous êtes au Nord et plus les paysages sont escarpés et les vignes compliquées à travailler !

Une parcelle du vignoble de Cornas, au Sud de la Vallée du Rhône septentrionale
Les pentes boisées du vignoble de Cornas, au Sud de la partie Nord de la Vallée du Rhône (on va y arriver)

La Vallée du Rhône Septentrionale

Les appellations les plus au Nord (Côte Rôtie, Château-Grillet et Condrieu) n’autorisent que deux cépages : Syrah (rouge) et Viognier (blanc). La Syrah correspond plutôt à un cépage de garde, coloré, tannique et puissant. Le Viognier présente les caractéristiques d’un cépage gras et aromatique, compliqué à maîtriser pour éviter qu’il ne soit trop lourd.

Les subtilités de ces appellations ? La Côte Rôtie ne donne que des vins rouges… Mais l’appellation autorise jusqu’à 20% de Viognier adjoint à la Syrah. C’est l’un des rares cas où cépages blancs et rouges sont vinifiés ensemble pour faire du rouge. Condrieu ne produit que des blancs, tout comme Château Grillet. Petite originalité de cette dernière, c’est la plus petite appellation de France ! Elle ne fait que 3,5 hectares, exploités en monopole par le domaine éponyme.

Le vignoble escarpé de Côte Rôtie, le plus au Nord de la Vallée du Rhône
Le vignoble escarpé de Côte Rôtie, le plus au Nord de la Vallée du Rhône

En descendant davantage vers le Sud, vous arrivez sur les vignobles de Saint Joseph, Crozes Hermitage, Hermitage, Cornas et Saint Peray. Les paysages sont plus vallonnés, on parle d’ailleurs de la colline de l’Hermitage. Niveau cépages, la Syrah reste la seule variété pour les rouges. Pour les blancs, le Viognier cède sa place au duo Roussanne/Marsanne

La colline de l'Hermitage
La colline de l’Hermitage. Au fond de la vallée, le Rhône traverse la ville de Tain l’Hermitage

Les rouges restent puissants (Syrah oblige, notamment à Cornas qui ne produit que cette couleur), tandis que les blancs se boivent dans leur jeunesse, sur des arômes de fleurs blanches et de miel. 

Pour les curieux… L’Hermitage autorise la production de vin de paille ! C’est confidentiel, mais à tomber ! Egalement, vous pouvez tester les mousseux de Saint Peray, appellation 100% blanc. Pour en savoir plus sur Saint Peray et Cornas, lisez mon article ici.

La Vallée du Rhône Méridionale

Amorcée dès Montélimar, la partie méridionale produit 96% des volumes de la Vallée du Rhône ! Le vignoble est bien plus étendu, et moins escarpé, donc plus facilement mécanisable. Les appellations y sont aussi bien plus nombreuses, du coup je ne vais en aborder que quelques unes.

La plus prestigieuse est Châteauneuf-du-Pape, au nord d’Avignon, fameuse pour ses vins amples et complexes. 13 cépages y sont autorisés (18 si vous prenez en compte les déclinaisons : Grenache Noir + Grenache Blanc par exemple). Tout comme la Côte Rôtie, les cépages blancs peuvent entrer dans les assemblages des vins rouges. Une aubaine, car ils apportent de la fraîcheur au Grenache, cépage majoritaire mais aussi très puissant. Le terroir de Châteuneuf est très caractéristique puisqu’il s’agit de « galets roulés« , qui absorbent la chaleur du soleil le jour et la restituent aux vignes pendant la nuit. Voyez plutôt en image !

L'Hostellerie du Château des Fines Roches surplombe le vignoble de Châteauneuf
L’Hostellerie du Château des Fines Roches surplombe le vignoble de galets roulés de Châteauneuf-du-Pape

Mentionnons Tavel, une appellation qui ne produit que des rosés, mais pas le genre à siroter en bord de piscine ! Ce sont des rosés vineux, avec de la matière. Si vous voulez tenter une dégustation, jetez-vous sur le meilleur faiseur de la région (selon moi !), L’Anglore. 

Ne vous fiez pas aux verres d'eau, c'est pour tromper l'ennemi...
Ne vous fiez pas aux verres d’eau, c’est pour tromper l’ennemi…

Pour approfondir le Lubéron et le Ventoux, allez lire mes articles dédiés ! Et voici quelques fun facts pour terminer :

  • Grignan les Adhémar date de 2010. Avant, l’appellation portait un autre nom, « coteaux du Tricastin »… Que les vignerons ont souhaité changer à cause de la centrale nucléaire du Tricastin !
  • Cairanne est un cru depuis 2016 : avant, on parlait de Côte du Rhône Villages Cairanne
  • Costières de Nîmes est une appellation rhodanienne, mais géographiquement située dans le Languedoc Roussillon

Voilà, vous savez maintenant que cette belle région recèle bien des secrets qui méritent d’être étudiés, de préférence autour d’une bonne dégustation !

dalkialoveswine

3 réflexions sur « La Vallée du Rhône, un vignoble bicéphale »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page