A la quête des vins Lorrains

Comment faire si vous avez envie de découvrir les spécialités (notamment viticoles) d’une région de France, mais pas le temps de la traverser en long-large-travers-diagonale ? Un mot : les salons ! Ils sont faits pour ça, et je vous explique pourquoi (et comment !) au travers de ma quête des vins Lorrains. Une quête, pas moins ! Si vous saviez la complexité pour trouver des infos sur ce vignoble, « quête » n’est pas un vin mot !!

Les vins de Lorraine, inratables sur ma carte IGN, et pourtant 100% absents de mes dégustations

A la recherche des vins Lorrains

Les vins Lorrains sont une originalité du paysage viticole Français. Plus petit vignoble national, vins peu connus et peu distribués, absence de domaine « star »… Ces vignerons sont sacrément difficiles à approcher ! Je les ai cherchés en vain sur Paris : même pas présents au salon des Vignerons Indépendants.  Du coup, peu avant le confinement, j’ai pu aller à leur rencontre : direction Metz, berceau de la Lorraine. Et plutôt que de tracer une route des vins au hasard, j’ai ciblé le salon Vins et Gastronomie

2 jours pour découvrir les spécialités de l’Est !

Ces salons itinérants (Quimper, Nantes, Angers…) permettent à des artisans de faire découvrir leurs produits au de là des frontières de leur département. Tout ce que la France fait de bon est présent ! Bon à boire : tous les vignobles sont représentés, mais aussi bon à manger ! Lomo du pays basque, sardines de Normandie, fromages alpins… Et à Metz, la Lorraine avait bien sûr son espace. La bannière « Produits du terroir » réunissait pour l’occasion un apiculteur, un chocolatier, une distillerie… Et un vigneron !

La visite du salon

Quel bonheur de pouvoir ENFIN déguster des vins de Lorraine et en savoir plus sur ce vignoble confidentiel ! J’ai pu découvrir les appellations Côtes de Thoul, Moselle et l’IGP Côtes de Meuse, poser mes questions au vigneron présent… Chacun son graal 😉 Ce qui est assez appréciable, c’est que tous les exposants proposent de déguster. Du coup, j’ai pu découvrir des rouges, des blancs, des rosés… Même les alcools de la distillerie locale, la Distillerie Castor, peuvent être testés : whisky, gin, eaux de vies… A réserver pour la fin de salon !

Les eaux de vies de la Distillerie Castor, en Moselle au salon vins et gastronomie de metz
Les eaux de vies de la Distillerie Castor, en Moselle

Niveau gastronomie, l’heure est aussi à la découverte. Fromage de brebis à la truffe, saucisson au vin rouge, bière au miel brassée par un apiculteur lorrain (merci Etienne !)… Autant vous dire qu’on s’est constitué un joli panier apéro au gré de nos rencontres avec les producteurs.

Et après le salon ?

Profitez-en pour visiter la ville de Metz bien sûr ! La cathédrale est à voir. Mais le vrai spot incontournable est un bar à vin nommé La Quille et leur magnifique sélection de plus de 500 bouteilles de toutes les régions… Même si vous vous doutez qu’on a souhaité goûter le plus de vins Lorrains possibles. L’accent est mis sur le bio, biody, nature (80% de la carte). Ils n’ont pas de site, vous trouverez quelques photos d’ambiance ici et voici leur contact : 03 87 66 76 57.

Line up des vins du bar à vin La Quille à Metz
Line up exposée au bar à vin La Quille (Metz)

N’hésitez pas à les visiter au 27 Place de Chambre, d’autant que les conseils des sommeliers sont particulièrement avisés (merci Geoffrey !). J’en profite pour vous partager mon gros coup de cœur du week end niveau vins Lorrains, découvert dans ce bar à vin : le Pinot Noir « Andrée » 2018 de Nicolas Pieron du Domaine Enivrance. Si vous me suivez sur Instagram, vous savez que le pinot noir n’est pas ma tasse de thé, il faut un vin d’excellente facture pour me le faire apprécier. Et là, je vous parle de coup de cœur, c’est dire ! 2 hectares de vieilles vignes plantées entre 1950 et 1975, détour assuré lors de mon prochain séjour en Lorraine !

Pour les curieux, vous trouverez ici les prochaines dates des salons Vins et Gastronomie : dès ce vendredi 9 octobre, rendez-vous à Caen. Pour ma part, cette première approche m’a permis de me familiariser avec ce vignoble discret. J’en ai profité pour noter quelques noms pour un prochain week end d’investigation, et je prends bien sûr vos conseils.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page