Initiation au Cognac au Château de Beaulon

L’hiver dernier, j’ai eu la chance de pouvoir me rendre à Cognac, et plus précisément au Château de Beaulon (du nom de la famille éponyme). C’était ma première fois dans la région, mais pas ma dernière j’espère ! Le cognac est un spiritueux passionnant : saviez-vous qu’il est issu de la vigne, tout comme le vin ? En connaissez-vous les terroirs ? Comment déguster un cognac ? Il est temps de découvrir ses secrets !

carte de localisation de Saint-Dizant-du-Gua, où se situe le Château de Beaulon
La commune de Saint-Dizant-du-Gua, où se situe le Château de Beaulon, est à 5h en voiture de Paris (une heure depuis Bordeaux, 1h30 depuis La Rochelle)

Les terroirs de Cognac

On oublie trop souvent que le cognac est avant tout un vin distillé (deux fois, au contraire de l’Armagnac, qui n’est distillé qu’une fois). Le cépage principal est l’Ugni blanc, mais sont aussi utilisés le Colombard, la Folle Blanche, le Jurançon, le Sémillon… Cela dépend des histoires et des terroirs de chaque domaine. Car en effet, tout comme le vin, l’INAO a distingué des spécificités de terroirs propres à la production des cognacs. Six terroirs sont aujourd’hui reconnus, définis par 7 AOC (la Fine Champagne résulte d’un assemblage des terroirs de Grande et de Petite Champagne).

Caractéristiques et localisations des 6 terroirs de Cognac
Caractéristiques et localisations des 6 terroirs de Cognac, répartition de la production par terroir en % (source : www.unigrains.fr)

Vous l’avez compris, le meilleur moyen de se familiariser avec ces appellations est de déguster les cognacs de chaque terroir pour en saisir les subtilités. Notez que même si le Pineau des Charentes est produit sur la même aire que le Cognac, il n’existe pas de cru pour les Pineaux. Petit rappel : le Pineau des Charentes est un vin muté au cognac. Toutes les maisons ne peuvent pas en produire car le moût en cours de fermentation et le cognac doivent provenir de la même exploitation.

Visite du château de Beaulon

Érigé en 1480 en Charente Maritime, le Château de Beaulon est situé à Saint-Dizant-du-Gua, en Charente Maritime. Il relève donc du cru Fins Bois. En cette saison, le plus joli à voir n’est pas la vigne, grise et terne en hiver. Le Château révèle d’autres beautés : lorsque vous arrivez par la route et passez le portail de la propriété, vous tombez sur une imposante bâtisse entourée d’un joli parc à la Française.

Les Fontaines Bleues du château de beaulon en décembre
Les Fontaines Bleues en décembre (oui oui, le mois le plus moche de l’année)

Jusque là, tout va bien : pigeonnier, cyprès, statues aux poses antiques et pelouses entretenues. Mais si vous prolongez votre promenade et dépassez le château, vous arrivez sur un parc bien plus sauvage, qui se transforme peu à peu en petit bois. Et au détour d’un chemin, le clou du spectacle : les superbes fontaines bleues, des sources naturelles aux couleurs bleues turquoises. A contempler dans le calme du parc, au seul son des oiseaux.

Comment déguster un cognac ?

Après la visite des jardins du Château de Beaulon vient… La dégustation bien sûr ! Le domaine propose tant des Cognacs que des Pineaux, nous avons eu la chance de les déguster l’un comme l’autre au cœur de l’un des magnifiques salons de la propriété. La dégustation du Cognac étant plus technique, je vais vous détailler son déroulé. Pour commencer, versez le Cognac à température ambiante dans un verre à pied. Vous positionnez le verre au niveau de votre taille et vous rapprochez petit à petit le verre à votre nez, en humant à chaque étape. L’idée est ici d’habituer votre bulbe olfactif à la teneur en alcool.  

Comment déguster le cognac et le pineau du Château de Beaulon ?
Les Pineaux sont à déguster avant les Cognacs

Lorsque le verre parvient à environ 5 cm de votre nez, ayez en tête que les molécules que vous recherchez, les molécules aromatiques, sont plus volatiles que l’alcool. Elles auront donc tendance à se trouver juste au dessus du verre, là où l’alcool se positionnera plutôt sur le bord inférieur. Bon à savoir pour ne pas brûler votre odorat ! Pour déguster, gardez le cognac en bouche plusieurs secondes avant de recracher / d’avaler, et ce afin de le mêler à la salive. Cette technique fait ressortir les arômes et adoucira le passage dans l’œsophage.

Au niveau des notes, vous pouvez commencez en cherchant du fruit (pomme, pruneau, noisettes), des épices (vanille, muscade, cannelle), du miel. A l’usage, vous pourrez vous familiariser avec la roue des arômes de Cognac, très pratique pour s’entraîner à la dégustation de cette eau de vie.

Voilà, à vous de jouer ! Dernière info utile, si vous aussi vous comptez visiter Cognac en hiver, sachez que c’est la période de la distillation dans les célèbres alambics charentais. C’est une période très intéressante, et les distilleries des maisons peuvent se visiter. Plus d’infos sur le Château de Beaulon sur leur site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page