Oenotourisme à Cornas et St Peray

Cornas et St Peray sont comme deux faux jumeaux. Sur un même terreau (sous sol granitique), l’un ne produit que des rouges… L’autre que des blancs ! Difficile de les séparer tellement ils sont complémentaires. Souvent d’ailleurs, les vignerons possèdent des parcelles sur les deux appellations. Partons les visiter, à une dizaine de minutes en voiture de Valence.

Cornas

L’appellation Cornas a été reconnue en 1938 et couvre aujourd’hui 140 hectares, uniquement plantés en Syrah. On est loin des 500 hectares du XXème siècle !! Le phylloxéra et les guerres mondiales ont été dévastateurs pour ce vignoble difficile à entretenir. Tout est dans son nom : Cornas signifie Terre Brûlée en Celte, illustration de ses coteaux abrupts dorés par le soleil. Son renouveau a été permis par un vigneron dont vous avez certainement déjà entendu parler : Jean Luc Colombo. A la base il n’est pas vigneron, mais plutôt… Pharmacien !

Sous nos pieds, la parcelle Les Ruchets de Colombo. A gauche, le Rhône, à droite, le Château de Crussol sur son pic rocheux
Sous nos pieds, la parcelle Les Ruchets de Colombo. A gauche, le Rhône, à droite, le Château de Crussol sur son pic rocheux

Et oui, l’université de Montpellier, très cotée niveau pharma, est aussi la créatrice du Diplôme National d’Oenologue (DNO) tel qu’on le connaît aujourd’hui. Du coup à l’époque, être pharmacien et œnologue n’était pas incohérent. Donc lorsque Jean Luc et sa femme s’installent à Cornas, le temps que la pharmacie se monte, ils lancent une activité d’œnologue conseil. Puis comme ils n’étaient pas mauvais, ils ont commencé à faire du vin. Et comme c’était pas mauvais… La suite, vous la connaissez, et pour bien être sûr… Le caveau vous accueille tous les jours, plus d’infos sur leur site ! Vous aurez bien sûr la possibilité de déguster des Cornas. Attendez-vous à des vins charpentés et opulent, sur le fruit et les épices, taillés pour la garde. Ils s’accordent du coup plutôt bien avec des viandes rouges, comme du bœuf ou du canard. N’hésitez pas à les aérer une trentaine de minutes avant de servir.

Saint Peray

Après le 100% rouge, on passe au 100% blanc ! Bienvenus à Saint Peray, appellation limitrophe de Cornas, terre de Roussanne et de Marsanne, encore plus petite que Cornas (75 hectares) ! Originellement, le petit village qui a donné son nom à l’appellation s’appelait Saint Pierre d’Ay. Le patois local le transforma peu à peu en « Saint Peray ». Le village changea temporairement de nom pendant la période révolutionnaire pour devenir Peray Vin Blanc. La renommée de ses blancs était déjà établie ! Et pourtant, nous sommes sur une histoire un peu différente du reste de la Vallée du Rhône Nord. En effet, le vin qui a fait le prestige de l’appellation est un pétillant produit en méthode traditionnelle. Saint Peray fait partie des 9 toutes premières appellations Françaises reconnue par l’INAO en 1936, rien que ça.

Le Saint Peray du Domaine de Lorient, véritable ferme vigneronne à découvrir impérativement
Le Saint Peray du Domaine de Lorient, véritable ferme vigneronne à découvrir impérativement

Lorsque l’appellation rencontre les mêmes difficultés que Cornas, les conséquences sont dramatiques… Compliqués à produire, les pétillants disparaissent quasiment et les décennies qui suivent sont compliquées. Ce n’est que depuis les années 1990 que Saint Peray reprend du poil de la bête, et depuis quelques années que sa bulle revient sur le devant de la scène. Pour notre plus grand plaisir ! Si vous n’avez jamais testé ces vins, je vous conseille celle d’Alain Voges, les Bulles d’Alain. Découverte lors du festival In Vino Very Jazz, ce 100% Marsanne en brut nature (biodynamie) dévoile une belle la finesse et des aromes délicats sur la poire et la brioche.

Que faire du côté de Cornas et St Peray ?

Beaucoup de vignerons ont un caveau dans les village de Saint Peray et Cornas : Colombo bien sûr, mais aussi le mythique Domaine Auguste Clape, le Domaine du Coulet de Mathieu Barret et plein d’autres. Je vous ai localisé sur la carte en début d’article quelques vignerons à mon sens incontournables si vous passez par Cornas et Saint Peray. Pour aller plus loin, vous trouverez ici la liste des vignerons des deux appellations. Après, si vous avez l’occasion, je vous conseille vraiment d’aller faire un tour dans les vignes pour profiter du panorama magnifique offert par les vignobles en terrasse de ces appellations.

La conduite en U inversé, très particulière aux vignobles de Cornas et Saint Peray. Ici au Domaine du Tunnel
La conduite en U inversé, très particulière aux vignobles de Cornas et Saint Peray. Ici au Domaine du Tunnel

Mention spéciale aux gîtes du Domaine du Tunnel : situés en pleine nature, vous allez adorer la vue au coucher du soleil. Je ne vous en dis pas plus ! Pour découvrir l’histoire de la région, faites un stop au Château de Crussol. Vous profiterez en plus d’un panorama grandiose sur toute la vallée du Rhône. Le cadre très végétalisé de ces appellations se prête aux activités d’extérieur type rando, trail, VTT, et même poney à travers les vignes et les autres cultures locales (voir ici). Les plus sportifs pourront s’essayer à l’une des 29 pistes d’escalades mises à jour par Etienne Chunck sur le flanc du massif de Crussol. Toutes les infos pour s’y rendre et s’y préparer sont ici.

Avec tout ça, vous devriez avoir de quoi vous occuper lors de votre prochain passage (bientôt on espère !).

6 réflexions sur « Oenotourisme à Cornas et St Peray »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut de page